AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Monde d'Ewilan

Et si vous profitiez de ce beau soleil pour explorer Gwendalavir? Entrez dans l'univers de Pierre Bottero et faites vos preuves pour inscrire votre nom au grand Livre des Légendes. Le Monde de Invité, ça sonne mieux non?
Les exilés d'Abyndal

Un monde comportant 4 nations puissantes et de nombreuses races, où des exilés d'autres mondes font leur apparition. S'intégrant ou non, ceux ci peuvent faire basculer l'équilibre précaire...
Vampire's Kingdom

2026 - La terre se partage entre les vampires et les humains. Certains les servent, d'autres les combattent ou vivent avec eux.

Partagez| .

Recherche de scenarios sur Mercy In Darkness (sombre, surnaturel, post-apo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Âme errante de l'Antre.

Messages : 13
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 24
Localisation : Corse

MessageSujet: Recherche de scenarios sur Mercy In Darkness (sombre, surnaturel, post-apo) Mer 15 Mar 2017 - 17:52

Coucou !  I love you  
Si je poste ici, c'est pour me manifester auprès de vous et pour vous présenter mes deux scenarios, tout beaux tout chauds :coeur:, que j'ai créés sur Mercy In Darkness, un forum que je vous en courage à rejoindre que mes scenarios vous intéressent ou pas, d'ailleurs I love you.
Un forum sombre, post-apocalyptique, dont l'intrigue se déroule à la Nouvelle-Orléans et où vous pourrez créer des créatures surnaturelles (Sorciers, métamorphes, pauvres âmes damnées par un esprit What a Face). Mais MID, c'est aussi une ambiance excellente, un staff à l'écoute, et de délicieux membres que vous adorerez, j'en suis déjà persuadée :coeur:.

En ce qui me concerne, je recherche un frère ainsi qu'une soeur à mon personnage (Joseph Townsend, ft Tom Hardy :coeur:). Mais je n'attends pas davantage et m'empresse de poster leurs fiches à la suite de mon post, en espérant trouver preneur :ballon:

Si vous êtes intéressés, rejoignez-moi vite sur MID, envoyez-moi un mp, ou postez un petit message ici I love you !

À très vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Âme errante de l'Antre.

Messages : 13
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 24
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Recherche de scenarios sur Mercy In Darkness (sombre, surnaturel, post-apo) Mer 15 Mar 2017 - 17:52





Townsend

Nicholas
Nicholas Towsend est né le ... 1985 à Birmingham, en Angleterre et est maintenant âgé de 32 ans. Sa race, est au choix. Son métier également. Il fait peut-être partie d'une mafia .

Déséquilibré ☦ Démonstratif ☦ Violent ☦ Désabusé ☦ Parfois détaché de la réalité ☦ Sarcastique ☦ Lunatique ☦ Irrespectueux ☦ Tête brûlée ☦ Conciliant ☦ Inconscient ☦ Plutôt affectueux ☦ Fier ☦ Franc ☦ Ambitieux

Les yeux de l'enfant ont trop souvent été le témoin involontaire des violences d'un père sur ses progénitures. De grandes billes bleues écarquillées, incapables de refermer sur elles le rideau de la naïveté. Cette violence dans laquelle ils sont tous nés, dans laquelle ils se baignaient, ils mangeaient, jouaient, dormaient. Injectée trop tôt dans les veines des deux petits hommes de la famille, elle a grandi avec eux, s'est développée en même temps que les muscles et le corps tout entier. Alors, et à défaut de taper sur le paternel, à défaut de décharger la haine qui les rongeait sur les femmes de la famille, ils le faisaient entre eux.
Si Nicholas est un peu plus jeune que son frère, l'âge n'eut rapidement plus beaucoup d'importance entre eux. Il fallait attirer l'attention, ou la détourner – ils ne surent jamais vraiment ce qu'ils cherchaient à faire en se tapant sur la gueule, après tout. Peu à peu, les tentatives brouillonnes des deux enfants s'évanouirent, et laissèrent place à une étrange animosité, des plus réelles.

Les années passent, le mal-être de Nicholas grandit, à sa manière. Là où son frère se réfugie dans une colère sourde, là où leur sœur s'enferme dans un doux idéal capitonné, Nicholas se laisse dépasser. Inconscient, il imite sa sœur tout autant que son frère sans s'en rendre compte, et oscille fatalement entre accès de violence inouïe et perte de contrôle sur la réalité.

Nicholas, c'est le jour et la nuit à l'intérieur d'une seule enveloppe de chair – lorsqu'il est bien disposé, il est attachant, affable, affectueux envers ses proches, le plus normal et sympathique du monde, en somme. Lorsqu'il ne l'est pas, il décroche de la vie réelle, il est un peu à part. Il vit au ralenti, il ne mesure plus la réalité. Ses actions, ses paroles, la moindre de ses pensées sont dénués de toute logique, et Nicholas se fait complètement farfelu. Des années durant, il a été soumis à un traitement médicamenteux lourd, qui a largement fait ses preuves, et a endormi toutes ses illusions. Un traitement que Nicholas ne prend pas de lui-même, et ne prend d'ailleurs certainement plus depuis des années – au fond, il chérit certainement cette facette de lui complètement à part.

* Nicholas déteste les drogues dans leur ensemble - s'il lui arrive de fumer du tabac de temps en temps, il ne supporte en réalité pas l'idée d'une dépendance à quoique ce soit.
* Il ressent régulièrement l'envie (et le plaisir) de la bagarre, et a plusieurs années de sports de combat à son actif. Que les combats soient organisés ou spontanés, consentis ou pas, d'ailleurs.
* Il regrette amèrement de n'avoir pas pu faire d'études, et comble ce vide avec une grande ambition.
* Nicholas est hétérosexuel.

Joseph Townsend;
Joseph, c'est ton frère. C'est ta némésis, ton rival, ton confident. C'est ton sang. Celui que tu détestes depuis que vous êtes gosses, parce qu'il s'impose beaucoup trop – il a toujours joué le rôle du mâle alpha sans te laisser la moindre chance de t'exprimer. Au fond, tu lui en veux tout autant qu'à votre paternel, et tu estimes que c'est aussi un peu de sa faute si tu es comme ça, aujourd'hui – désarticulé, sans repères. Même s'il n'a qu'un an de plus que toi, tu avais besoin qu'il joue son rôle de grand-frère, qu'il te montre comment faire pour oublier cette famille de tarés. Au lieu de ça, il s'est calqué sur le vieux, et tu t'es un peu calqué sur lui, avant de te rendre compte, bien trop tard, que c'était une terrible idée. Vous partagez défauts et qualités, mais elles ne vous rapprochent pas le moins du monde - une discussion entre vous peut tourner autour du pot pendant plusieurs minutes lorsque vous décidez de vous armer de sarcasme, puis n'aboutir à rien, trop fiers que vous êtes pour être véritablement sincères.

Pourtant, il n'a jamais laissé personne te faire du mal, comme tu n'as jamais laissé personne l'atteindre. Vous vous êtes mutuellement protégés, pour mieux vous taper dessus ensuite – parce qu'au fond, il n'y a que vous qui puissiez vous faire du mal. C'est toi qui lui a déboîté l'épaule pour la première fois, signe d'un profond amour fraternel s'il en est. C'est ensemble que vous avez pris votre première cuite, c'est ensemble que vous avez sauvé l'honneur d'Aimee, c'est ensemble que vous avez souffert le plus. Mais, à se rapprocher dans le pire, on en oublie le meilleur. Vous êtes loin d'être des jumeaux, comme si Dame Nature elle-même s'était chargée de creuser le fossé entre vos deux enveloppes charnelles. Vous ne vous parlez plus depuis plusieurs années, mais tu sais qu'il t'appellerait pour un cadavre à enterrer, et tu ferais de même.
Ton frangin, tu l'aimes comme un frère, et tu le détestes tout autant.
Aimee Townsend;
La douceur d'une soeur, la délicatesse d'Aimee en font un être particulièrement aimable. Une enfant trop gentille, trop effacée, que tu te dépêchais toujours d'aller consoler lorsqu'elle allait mal. Tu ne sais plus combien de fois tu as séché ses larmes, combien de fois tu lui as répété les mêmes choses, sans vraiment les croire pour autant. Tu as toujours espéré qu'elle ne prenne pas de mauvaises décisions, sans pour autant la guider suffisamment. Au fond, vous avez toujours plus ou moins entretenu la douce folie qui vous assemble. Tous les deux, vous cherchiez à fuir cette famille, ce quotidien, et vous vous enfermiez dans un monde que vous seuls adoriez.

Lorsque vous étiez gosses, elle était fragile et trop frêle à ton goût - depuis, tu as toujours ressenti le besoin de la protéger, comme une douce enfant. Elle a grandi, mais tu ne veux pas l'accepter, tu l'enfermes dans un schéma qu'elle-même ne chérit peut-être plus. Mais ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est votre relation, alors elle ne contextualise pas, parce qu'elle t'aime trop. Et toi, tu l'aimes trop pour avoir envie de la laisser partir. Ta soeur, c'est la seule personne au monde qui t'a jamais donné le sentiment d'être compris, écouté, aimé à ta juste valeur.
Avec elle, tu oublies la violence, sauf s'il faut sortir les poings pour sauver son honneur. Paradoxalement, tu ne t'occupes pas vraiment de ses histoires privées ni de sa vie intime, tant qu'elle en est heureuse. Tant que tu vois pas le sillon des larmes salées sur sa joue, tu sais que tout va bien - Aimee n'a jamais vraiment pu te cacher quoique ce soit, tu en es certain.

D'ailleurs, lorsque Joseph a décidé de faire cavalier seul, vous êtes restés ensemble. Elle te confie tout, et tu lui en dis tout autant. En réalité, tu ne parviens pas à lui en vouloir de quoique ce soit, ni à être véritablement en colère devant elle. Tu ne sais pas pourquoi, si ce sont ses grands yeux bleus ou la douceur de son visage, mais elle t'apaise inexorablement.
Prénom P. Nom;
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum.
Prénom P. Nom;
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum.

Anomalie © Charlie Hunnam © ORESTE

LIBRE | RÉSERVÉ | JOUÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Âme errante de l'Antre.

Messages : 13
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 24
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Recherche de scenarios sur Mercy In Darkness (sombre, surnaturel, post-apo) Mer 15 Mar 2017 - 17:53





Townsend

Aimee
Aimee Townsend est né le ... 1987 à Birmingham, en Angleterre et est maintenant âgé de 30 ans. Sa race, est au choix. Son métier également. .

Naïve ☦ Douce ☦ Affectueuse ☦ Mélancolique ☦ Résignée ☦ Sage ☦ Influençable ☦ Fataliste ☦ Paradoxalement idéaliste ☦ Droite, loyale ☦ Lâche ☦ Autodestructrice ☦ Précautionneuse, attentive ☦ À l'écoute ☦ Bonne poire ☦ Fière

De grandes perles bleues de mélancolie et de belles lèvres charnues, tordues en une moue empreinte de tristesse. Aimee peint sur son doux visage un chagrin latent, un chagrin qu'elle cultive depuis qu'elle est suffisamment grande pour l'assumer, mais encore trop petite pour en être digne. Elle fait partie de ces gens profondément mélancoliques, qui voient la tristesse dans chaque scène de vie. Un dîner de famille, un enfant assis sur un banc, un couple qui s'embrasse, un ventre rond dans lequel se niche un bambin, prêt à être propulsé dans ce monde. Le soleil, la pluie, le vent. L'hiver, l'été, l'automne. Tout est grignoté de tristesse au fond de son crâne, parce qu'à ses yeux, l'homme s'évertue à échapper à la misère d'une vie trop longue, et puis trop courte. L'homme s'évertue à combler le vide d'une existence. L'homme s'évertue à vivre, et ça la tue.
Pourtant, un sourire étire ses lèvres, un éclat de rire s'en échappe, elle vit et s'évertue tout autant que les autres. Le chagrin s'étale sur ses traits lorsqu'elle est seule, avec ses proches, avec elle-même. Parfois, un sourire trompeur efface la tristesse d'un regard. Elle ne fait pas exprès, elle déteste qu'on la sache si amère, elle n'aime pas attirer l'attention sur elle. Lorsqu'elle était enfant, elle faisait son possible pour s'effacer, passer entre le mur et la feuille de papier peint. Elle se cachait derrière ses frères, dans les jupes de sa mère. Une mère qu'elle a pris en modèle, bien malgré elle ; une femme effacée, soumise, abattue, coincée dans une relation destructrice et malsaine. Ce bain dans lequel les enfants ont barboté était glissant de violence, brûlant de coups et étouffant.

Elle grandit et voit ses frères tomber dans la spirale infernale à laquelle elle tente d'échapper depuis qu'elle en a conscience. Ça n'est pas normal, martèle-t-elle. Cette vie n'est pas normale, cette famille ne l'est pas davantage. Elle le sait pertinemment, chaque enfant de cette fratrie en prend lentement conscience. Mais elle semble être la seule à désirer ardemment s'en échapper – ses frères crachent dessus mais ne s'en sortent pas. Ils vivent dans la violence la plus tordue, la plus immonde qu'elle connaisse. Ils la tirent toujours en arrière, la ramènent perpétuellement aux vieux démons de la famille –  toujours défendue, flanquée de deux garçons au visage maussade, trop enclins à fusiller du regard quiconque s'approche de leur petite sœur. Ils ne font pas ça à mauvais escient, elle le sait ; mais elle leur en veut. Elle leur en veut terriblement de n'avoir jamais su gérer leurs émotions, d'avoir toujours été persuadés qu'en l'isolant ils la protégeaient.
Défendue de tout, défendue de rien, ses plus grands démons l'embrassent. Ils ne l'ont jamais vraiment protégée d'eux-mêmes.

*Aimee n'aime pas l'alcool, elle ne touche ni à la drogue, ni au tabac. Ce n'est pas par chasteté du corps ; elle estime seulement que l'aliénation que ces substances apportent est la pire chose que l'on puisse s'infliger.

* Si son caractère profond est fort, et qu'elle a appris à savoir ce qu'elle veut, Aimee n'est pas ce qu'on peut appeler une femme forte.

* Elle ne supporte pas la violence, mais n'a jamais vraiment su s'en détacher. Un goût de reviens-y, un goût terrible qui ne la quitte jamais.

* L'amour, c'est peut-être la seule chose qu'Aimee recherche réellement. Un amour idéalisé, fantasmé, trop rarement croisé.

Joseph Townsend;
Tu n'as pas peur de lui, tu n'as jamais été effrayée par sa violence. C'est ton frère, tu as soigné sa peau meurtrie tant de fois que tes doigts ne s'en souviennent même plus. Ton sang, la chair de ta chair. Lorsque ses yeux assombris par la colère plongent dans les tiens, tu peux être inquiète, mais tu n'as pas peur. Tu sais qu'il compte dessus, tu sais qu'il déteste sentir la frayeur dans le regard des femmes qui gravitent autour de lui, alors tu ne faiblis pas. Tu as soigné son cœur fatigué et son esprit malade, et pleuré tant de fois contre son épaule que tu ne peux plus vraiment avoir peur. Ses paroles sont dures, il n'est pas toujours tendre avec toi, il a gâché absolument toutes les relations intimes que tu aurais pu mener à bien lorsqu'il faisait encore partie de ta vie, mais tu l'aimes, et tu sais qu'il t'aime aussi. Tu crois profondément en l'amour, il prétend presque que c'est une création de l'esprit. Vous ne vous comprenez pas, mais vous avez vécu bien trop de saloperies ensemble pour ne pas ressentir cette infatigable et tendre affection l'un envers l'autre. Tu essaies de le guérir de son âme viciée ; tu as essayé pendant des années, mais ça n'a jamais porté ses fruits. Tu as déjà senti ses doigts se refermer sur ton bras, sa main pousser ton corps gracile contre un mur, mais tu ne lui en veux plus. Peut-être parce que l'eau a passé sous les ponts, peut-être cette rancoeur rejaillira-t-elle comme le sang de la blessure lorsque tu le reverras.

Comme Nicholas, et comme toi, il souffre. Tu sais que tu es trop bonne avec lui, trop compréhensive, mais tu n'y peux rien. Parfois, tu le hais si profondément que tu lui hurles ta rage au visage ; il sait encaisser, alors tu te lâches. Tu déverses ta bile, tu le frappes, tu vomis ton dégoût. Puis vous passez la nuit l'un contre l'autre, à engloutir le silence.
Lorsque vous étiez enfant, vous ne partagiez pas grand-chose, si ce n'est la difficulté de votre quotidien. Vous avez basé votre relation sur quelque chose de trop fébrile, de fragile, et elle ne cesse de s'écrouler. Alors, il faut tout reconstruire du début éternellement.
Joseph, tu l'as toujours appelé La Bête et, romantique, tu attends qu'il rencontre sa Belle. Il effraie tes conquêtes, tu essaies de retenir les siennes. Vous cherchez mutuellement votre bonheur l'un pour l'autre, sans l'envisager sous le bon angle. Depuis que vous ne vous voyez plus, tu ne sais pas vraiment à quel point tu es malheureuse. Il y a moins d'embûches dans ta vie depuis qu'il n'est plus là, mais il te manque un morceau de toi-même. Tu sais ne sais pas ; au fond, tout est plus simple sans lui.  
Nicholas Townsend;

Nicholas, c'est toi, c'est ton autre. Ce serait ton jumeau caché que tu ne n'en serais pas surprise. Même si les années vous séparent lentement l'un de l'autre – tu grandis, tu mûris, et tu n'as pas l'impression qu'il l'accepte. Au fond, ça ne change rien à votre relation. Tu aimerais encore être une enfant, une vraie enfant – celle qui joue dans l'herbe et met les vêtements de sa mère. Mais tu aimerais aussi qu'il reconnaisse, parfois, que tu es une femme. Lorsque tu poses tes mains sur son visage, tu plonges tes yeux dans les siens, et tu y vois cette étincelle étrange que tu aimes tant. Tu aimes lorsqu'il est à côté de la plaque, lorsqu'il en fait trop, lorsqu'il dit des choses saugrenues. Tu ne supportes pas de le voir violent, bouffé par la haine, ça te prend aux tripes mais tu n'y peux rien. Il a cette folie douce et rassurante que tu caresses du bout des doigts, que tu presses contre ton cœur lorsque tout va mal.
Entre vous, il y a néanmoins cette drôle de pudeur ; tu ne te préoccupes pas de ses histoires les plus intimes, et il en fait de même. Tu n'essaies jamais de l'influencer, parce que tu es certaine qu'il prendra les bonnes décisions, même si elles semblent farfelues. La confiance que tu lui portes est presque sans borne, et c'est bien le problème. Mais Nicholas t'as toujours fait te sentir bien, il a toujours prêté une oreille plus ou moins attentive à tes maux, il a toujours été là pour toi, tu le sais pertinemment et tu lui en es reconnaissante.

Pourtant, tout au fond de ton crâne sommeille ce que tu n'oses pas souvent formuler : votre relation est étrange. Un peu malsaine, étrangement tourmentée. Il y a trop d'éléments que vous taisez, entre vous, sous couvert de la belle pureté de vos sentiments. Alors tu t'aveugles ; tu sais pertinemment qu'il doit prendre ses médicaments, que tu peux le convaincre, mais tu ne parviens jamais à t'y résoudre. Lorsqu'il relève ce regard vers ton visage, tu ne réussis pas à te tordre l'âme, tu ne réussis pas à lui faire entendre raison. Peut-être parce que tu jalouses sa case en moins, ou au contraire que tu la chéris, parce qu'elle lui permet de s'échapper un peu. C'est ce que tu penses, en tous les cas, tu en es même certaine. Et c'est bien ce qui rend votre relation si malsaine.  
Prénom P. Nom;
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum.
Prénom P. Nom;
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum. Morbi nibh lacus, adipiscing eget placerat sit amet, varius a lacus. Sed id risus ac quam volutpat rutrum.

Anomalie © Charlie Hunnam © ORESTE

LIBRE | RÉSERVÉ | JOUÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Âme errante de l'Antre.

Messages : 13
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 24
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Recherche de scenarios sur Mercy In Darkness (sombre, surnaturel, post-apo) Dim 16 Avr 2017 - 2:23

Coucou flower

Je me permets d'actualiser, car ma demande est toujours d'actualité concernant le frangin <3
La soeur est réservée, sur le point d'être prise, nous attendons avec impatience notre frère I love you
N'hésitez absolument pas, ne serait-ce que par curiosité, ou pour discuter de points à modifier ; nous sommes conciliantes comme tout !

Rejoignez-nous vite I love you !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Recherche de scenarios sur Mercy In Darkness (sombre, surnaturel, post-apo)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche de scenarios sur Mercy In Darkness (sombre, surnaturel, post-apo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La grotte sombre [Groupe 2]
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Annuaire forum rpg : L'Antre du rpg :: Le coup de pouce de l'Antre :: Les petites annonces :: Annonces improbables-